Page d'accueil > Fiction > HistoricalFiction > Fantaisie > Mangeurs des morts Évaluation

Mangeurs des morts

Eaters of the Dead
Par Michael Crichton
Avis: 4 | Évaluation globale: Médias
Lauréat du prix
1
Bien
1
Médias
1
Le mal
0
Terrible
1
Nous sommes en 922 après JC Le courtisan arabe raffiné Ibn Fadlan accompagne un groupe de guerriers vikings chez eux. Il est consterné par leurs coutumes, la sexualité gratuite de leurs femmes, leur mépris de la propreté et leurs sacrifices de sang-froid. Comme ils pénètrent dans le paysage gelé et interdit du Nord où la durée des jours n'est pas égale aux nuits, où après

Avis

date de révision 05/13/2020
Oneil Wolbert

Je dois avouer que la première fois que j'ai lu ce livre, je pensais que c'était un vrai manuscrit et que Crichton le mettait simplement sous forme de livre ... jusqu'à ce que j'arrive à l'épilogue. C'est à ce moment-là que je comprends que Crichton est un conteur incroyable.

En fouillant, j'ai découvert que Crichton avait fait le livre à partir d'un pari qu'il ne pouvait pas rendre Beowulf intéressant. Et quel livre il est sorti!

Le livre raconte l'histoire d'un ambassadeur arabe Ibn Fadlan, alors qu'il voyageait de Bagdad et s'est connecté avec un groupe de Vikings essayant de débarrasser un pays d'une terreur monstrueuse. Fondamentalement, Beowulf.

Ce que j'ai trouvé vraiment captivant, c'est qu'il a été écrit comme un manuscrit. Le tout se lit comme le journal de voyage d'un homme extrêmement observateur. Écrite de façon factuelle sans aucune tentative d'embellissement ni même de tentative de rendre l'histoire plus dramatique. C'est un super livre.

5 / 5.
date de révision 05/13/2020
Feigin Sileo

Oi, êtes-vous prêt à rouler vers Valhalla avec de puissants guerriers vikings? Entrez à bord de ce navire, cher ami.



“Animals die, friends die, and I shall die, but one thing never dies, and that is the reputation we leave behind at our death.”

In Mangeurs des morts, Crichton forme un mariage sacré entre les faits et les légendes, car il combine de façon transparente les récits d'Ahmad ibn Fadlan, un célèbre voyageur arabe du Xe siècle, avec la légende de Beowulf, le guerrier viking qui a combattu contre les monstres impies.

Le roman est structuré comme le récit d'Ibn Fadlan, qui voyageait de Bagdad en Bulgarie. Sur le chemin, il rencontre de nombreuses tribus et rencontre finalement les puissants Vikings. Maintenant, voici la partie amusante: Selon le témoignage des témoins oculaires d'Ibn Fadlan, les Vikings sont des tas extrêmement sales et barbares, même selon les normes du 10ème siècle.

L'histoire diverge dans un "Et qu'est-ce qui se passerait si" histoire quand Ibn Fadlan est contraint de rejoindre le guerrier Buliwyf et la quête de son entreprise vers le nord. Leur mission? Pour protéger les terres et vaincre les monstres de brume mortels.



Ce que Crichton essaie dans son roman est de recréer Beowulf dans une histoire factuelle, couplée à une explication détaillée du style de vie et de la philosophie vikings. Il fonctionne à certains endroits, en particulier pendant le voyage vers le nord et avec la caractérisation de Buliwyf et Herger, mais trébuche avec les légendes et les prophéties des monstres de brume, qui se sent hors de propos en raison de la représentation réaliste des événements.

Néanmoins, l'histoire est pleine d'action, et le récit unique apporte en effet de la diversité aux œuvres de Crichton.


date de révision 05/13/2020
Trix Husanini

Terrible. Ne perdez pas votre temps. Beaucoup de mépris de la violence sanglante. 0 étoiles sur 10!
date de révision 05/13/2020
Louisa Wakefield

Arabian Nights rencontre «Vikings»: comment ai-je retardé la lecture de ce livre si longtemps quand j'ai adoré «The 13th Warrior» et quand j'ai une énorme faiblesse pour les Vikings? Je ne sais pas. Peut-être que j'ai trop de livres non lus qui s'entassent partout dans mon appartement, donc certains titres se glissent entre les mailles du filet. Mais mon mari n'avait pas vu "The 13th Warrior", alors nous nous sommes assis pour le regarder l'autre jour et j'ai réalisé que j'avais quelque part une copie de "Eaters of the Dead", qui attendait patiemment que j'y arrive ... Pas de temps comme le présent!

Ce livre est un compte rendu fictif d'Ibn Fadlan (véritable personnage historique), un émissaire du Calif de Bagdad, envoyé en mission diplomatique dans le nord de l'Europe, et enrôlé plus ou moins contre sa volonté dans une aventure pour débarrasser un village viking d'un mystérieux ennemi terrifiant. Il voyage avec Buliwyf et onze autres guerriers vikings chevronnés dans le royaume du roi Hrothgar, où on leur dit que les Wendol ont attaqué le village et mangé la chair de leurs victimes.

Le style de ce livre n'est pas exactement aéré, mais ce que Crichton a fait était d'essayer d'imiter le style des récits de voyage du 10ème siècle. Ibn Fadlan est un étranger absolu: il ne parle pas la langue des Northmen (il communique avec eux en latin, avec l'aide de Herger, l'un des guerriers qui parle couramment cette langue), il ne peut pas vraiment surmonter le comportement de leurs femmes , ou les opinions plutôt particulières de la culture sur la propreté. Mais l'enregistrement de ses observations et de ses aventures donne au monde une première version de la légende de Beowulf… sauf, historiquement plausible. Crichton a décollé avec l'idée que tous les mythes ont un noyau de véracité quelque part, et que des siècles d'embellissements par des bardes, des troubadours et ainsi de suite ne nous ont laissé que des histoires fantaisistes qui ne semblent pas si crédibles. Le ton peut décourager certains lecteurs: il est écrit dans un style très ancien, donc il est souvent répétitif, mais il est rempli de bonnes descriptions et de notes de bas de page intéressantes destinées à aider le lecteur à interpréter cette traduction d'un texte ancien. Personnellement, je l'ai trouvé fascinant, tout comme la découverte d'un manuscrit ancien qui vous donne un aperçu d'un monde disparu depuis longtemps. Si Chrichton avait essayé de l'étendre plus longtemps, cela aurait été lourd et ennuyeux, mais à environ 200 pages, sa construction parfaite pour être une lecture divertissante et étonnamment informative!

Laisser un avis pour Mangeurs des morts