Page d'accueil > Science > Nonfiction > Biologie > Conseils sexuels du Dr Tatiana à toute la création Évaluation

Conseils sexuels du Dr Tatiana à toute la création

Dr. Tatiana's Sex Advice to All Creation
Par Olivia Judson Manuel Leite, Martin Seethaler,
Avis: 4 | Évaluation globale: Bien
Lauréat du prix
1
Bien
2
Médias
1
Le mal
0
Terrible
0
Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi les femmes vous mordaient toujours la tête ou pourquoi un gars attrapait toutes les filles, si vous vous êtes déjà demandé pourquoi certains hommes vous apportent des ballons tandis que d'autres vous laissent leurs parties génitales, alors le conseil de sexe du Dr Tatiana à toute la création est le livre pour toi. Cela explique tout cela et bien plus encore. Il révèle le meilleur moment pour changer de sexe, comment avoir une naissance vierge,

Avis

date de révision 05/13/2020
Kristyn Choulnard

Ce livre d'une exubérance brillante ne manque jamais de me rappeler l'une des énigmes les plus évidentes qui entourent ceux qui adhèrent au créationnisme strict. Vous savez, les gens qui croient réellement que le Seigneur a créé l'univers selon le calendrier de sept jours établi dans la Genèse. Indépendamment des processus mentaux alambiqués nécessaires pour accueillir des preuves incommodes comme l'ensemble des archives fossiles, (rappelez-vous, ces gens voudraient nous faire croire que les humains et les dinosaures coexistaient, comme Flintstone, dans une sorte de parc à thème post-Genesis), pourquoi quelqu'un choisirait-il une vue aussi desséchée et sans imagination du monde naturel alors que la réalité est si beaucoup plus glorieux? Que l'on croie ou non à l'existence d'une entité divine au fond de tout cela, le fait est que la variation magnifique et la grande diversité des stratégies de survie évolutive qui sont expliquées par la théorie de Darwin impliquent un univers infiniment plus fascinant que le simpliste vue des créationnistes stricts.

«Dr. d'Olivia Judson Tatiana's Sex Advice to All Creation »fournit un compte rendu complet et extrêmement lisible de l'un des aspects les plus importants de l'évolution - la sélection sexuelle. Le Dr Judson a choisi une vanité particulièrement délicieuse pour éclairer et divertir ses lecteurs - le livre est structuré comme une série de lettres et de réponses, couvrant tout le monde naturel, à la «tante agonie» éponyme du titre, le Dr Tatiana. De la lettre d'ouverture d'un potto d'or au Gabon qui se demande pourquoi le pénis de son petit ami est recouvert d'énormes épines au primat scandalisé en Côte d'Ivoire se plaignant du comportement salope des chimpanzés femelles du quartier, les vignettes présentées dans ce livre sont informatif, varié, hilarant et drôle - en un seul mot, génial.

Les treize chapitres du livre sont divisés en trois sections principales:

Partie I: Laissons échapper les putains de guerre
1. Un croquis du champ de bataille
2. La dépense est damnable
3. Fruits de la connaissance
4. Épées ou pistolets
5. Comment gagner même si vous êtes perdant

Partie II: L'évolution de la dépravation
6. Comment faire l'amour à un cannibale
7. Crimes de passion
8. L'enfer n'a pas de fureur
9. Aphrodisiaques, potions d'amour et autres recettes de Cupid's Kitchen
10. Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Partie III: Les hommes sont-ils nécessaires? Habituellement, mais pas toujours
11. Les fornications des rois
12. Testicules d'Eve
13. Entièrement vierge

C'est certainement sur ma liste des 5 meilleurs livres scientifiques publiés au cours de la dernière décennie. C'est drôle, imaginatif, informatif et extrêmement divertissant.
À tel point que l'on est obligé d'éclater le plus repoussant des clichés des critiques - l'accomplissement du Dr Judson représente un véritable tour de force.


date de révision 05/13/2020
Readus Kinsman

2.5 étoiles.
Soupir. C'est le genre de livre que je veux vraiment aimer. Il regorge d'informations sur la reproduction, la biologie, les cycles de vie, etc. à travers toutes sortes de formes de vie (en mettant l'accent sur les insectes, semble-t-il). De plus: les références sont nombreuses; chaque "colonne" a sa propre section à l'arrière où elle cite la source de chaque revendication. J'ai été impressionné par la documentation et la richesse des connaissances.

Alors pourquoi seulement 2.5 étoiles? Il y a plusieurs raisons:
1. Le concept de format. C'est écrit comme une colonne de conseils dans Cosmo ou quelque chose. Mais les «réponses» divaguent indéfiniment et elle fera des remarques disparates dans une seule «réponse», cela ne semble pas se mélanger pour moi. C'est aussi le même genre de choses encore et encore, et bien qu'il y ait des choses vraiment fascinantes ici, j'ai l'impression que je vais oublier la plupart de ces informations dans une semaine. Il n'y avait rien pour que les informations distinctes restent dans ma tête, à quelques exceptions près (qui avaient plus à voir avec la réalité choquante des choses - comme dans le cas de la hyène tachetée - qu'avec son écriture). J'ai lu d'autres livres et articles qui traitent de sujets similaires et les écrivains parviennent à rendre l'information suffisamment nouvelle et suffisamment différente pour rester dans ma mémoire.
2. Le ton du livre. Parce qu'il est écrit comme une colonne Cosmo, la livraison persistante "Je suis super cool et impertinent" m'a distrait et a vieilli assez rapidement. Dans cette veine: elle utilise le mot "salope", se demande si le viol dans le règne animal est vraiment le résultat de "la demande" des femelles, "utilise constamment les mots" filles "et" garçons "pour décrire les animaux matures se livrant à des rapports sexuels reproductifs ... Elle anthropomorphise beaucoup beaucoup (ce avec quoi je n'ai pas de problème en soi, vraiment, cela semble simplement rendre les choses plus confuses dans ce cas). Elle semble penser que les "féministes radicales" détestent les hommes et veulent les détruire. Ce que j'ai trouvé étrange, car elle est apparemment une scientifique assez intelligente (diplômes de Stanford, Oxford) et la grande majorité de ses remerciements vont aux hommes; on pourrait penser qu'elle connaîtrait mieux que quiconque les défis auxquels les femmes sont confrontées dans les sciences. Mais peut-être que c'est exactement le problème - peut-être pour arriver à ce point, elle a dû se faire plaisir ou quelque chose. Qui sait? Je ne. Mais je sais que je n'ai pas apprécié cet aspect.
date de révision 05/13/2020
Leigh Marren

La vanité stylistique de Judson - diverses espèces écrivant dans une colonne de conseils sur leur vie sexuelle - est intelligente et bien faite, bien qu'elle se fatigue en répétant. Sa prose est vivante et divertissante, remarquablement pour ce qui se résume souvent à des études biologiques sur les insectes. Ce que j'ai vraiment trouvé inestimable dans ce livre, c'est son insistance pour que les gens regardent la vraie science plutôt que quelques idées pseudo-scientifiques qui soutiennent divers points de vue sociaux. J'aurais aimé avoir retrouvé ça quand je vivais dans le Midwest et que les gens me disaient constamment que les femmes devaient rester à la maison avec les enfants à cause de la "conception biologique". Achetez ce livre et utilisez-le pour frapper les gens qui essaient de vous dire que leur connerie de connerie est soutenue par la recherche scientifique.
date de révision 05/13/2020
Hannie Nero

Si je vous dis qu'il s'agit d'un livre sur la science, la zoologie et les aspects de l'évolution - certains d'entre vous peuvent immédiatement se déconnecter et se précipiter pour cliquer sur une autre page. Eh bien, c'est un livre sur la vie sexuelle de diverses créatures - oh permettez-moi de vous faciliter la tâche et de vous donner quelques citations, afin que vous puissiez voir quelles sortes de questions le Dr Tatiana reçoit, et certaines de ses réponses. Cela vous donnera une meilleure idée de la façon dont le livre est à la fois humoristique et complètement bizarre. Sans parler de difficile à catégoriser.

Pg. 176, from Chapter 11: The Fornications of Kings, in "Part III: Are Men Necessary? Usually, But Not Always."

"Dear Dr. Tatiana,
I'm a true armyworm moth, and I've gone deaf in one ear. I've read this is from having too much sex. Trouble is, I'm (sob) still a virgin. So what's happening to me?
---Piqued in Darien

Be assured, you have nothing to worry about. It's just that your inner ear is now hosting a torrid, incestuous orgy. ...What happened is that one evening when you stopped to sip nectar from a flower, a mite scrambled up your tongue as if it were a ladder. When she reached your face, she crawled through the tangle of your scales and hairs to the outer caverns of your ears... Then she stepped up to the delicate membrane...that screens off the inner ear from the outer ear, and she pierced it. In doing so, she destroyed forever your ability to hear with that ear.

After settling and and perhaps taking a light supper of - I'm afraid - your blood, she started to lay her eggs, about eighty in all. A couple of days later, the eggs hatched... First to emerge were the males of the brood; then came all their sisters. The males grew up faster than their sisters, prepared one of the innermost galleries of your ear as a bedchamber, carried their sister brides thence..."
Et vous avez maintenant une idée de ce qui se passe dans l'oreille de Piqued in Darien. Il y a des détails que je coupe uniquement pour des raisons d'espace - parce que les détails et les exemples d'accouplements divers rendent ce livre si fascinant.

Un autre exemple, cela fait partie d'une réponse à un épinoche mâle dont les œufs ont été volés. Le Dr Tatiana élève l'oiseau tigré mâle, qui est également le sexe qui fait la construction du nid, et doit faire face à des rivaux jouant avec leurs nids .:
page 73, from Chapter 4: Swords or Pistols, in Part 1, Let Slip the Whores of War!
"...Because they are quite big, bowerbirds are easily able to monopolize fruit trees, scattering smaller birds out of their way. Thus, like aristocrats everywhere, most of these birds have lots of free time. And so, naturally, they have a hobby. It's art.

Male bowerbirds spent weeks building and decorating elaborate "bowers." Depending on the species, the bower could be anything from a clearing strewn artfully with leaves to huts more than four meters (thirteen feet) wide or towers more than three meters (ten feet) high, woven out of sticks, painted with juice from crushed fruits, and decorated with flowers, mushrooms, feathers, snakeskins, snail shells, butterfly wings, beetle heads - or anything else that catches the artist's eye. One scientist nearly had his camera stolen by a bowerbird who wanted to add it to his decor; another almost lost his socks. Artistic styles differ greatly among populations - even populations of the same species - so that whereas flowers might be fashionable in one area, beetle wings will be all the rage in the next. Moreover, this is no random collection of junk: the objects are selected and placed with great care...

Why do they do this? To impress girls, of course. Females come to the bowers to mate. And one way to make your bower look even better than a rival's is to resort to theft and vandalism. Yes, I'm afraid that bowerbirds are not above foul play to further their own ends. Stealing is rife. Rare or fashionable objects vanish from one bower only to appear in another. And some bowers are regularly vandalized or completely destroyed."
Cet exemple en particulier m'intéressait tellement que si quelqu'un m'avait demandé (juste après avoir lu la page) de rejoindre une expédition pour observer et prendre des notes sur les oiseaux-oiseaux au cours de la prochaine décennie, j'aurais probablement signé. (Surtout si j'avais réussi à oublier combien de choses toxiques venaient gambader en Australie.) Le livre regorge d'exemples uniques, soulignant les similitudes entre les espèces et théorisant pourquoi de tels comportements et traits avaient aidé les espèces à réussir dans la grande course. procréer.

Je dois ajouter que le chapitre sur l'habitude de la mante religieuse de manger son mari est sombre mais amusant. Ce serait le chapitre 6: Comment faire l'amour à un cannibale. Parce que ce n'est pas seulement la mante qui a tendance à faire ça.

C'est donc de la science avec un sens de l'humour, bien que parfois un humour noir. Il y a des notes de fin et une longue bibliographie si vous voulez en savoir plus sur une créature particulière. (J'essaie de ne pas regarder et de trouver plus à lire sur le bowerbird - j'ai déjà une énorme pile à lire.) C'est aussi un excellent livre à ramasser, à lire un chapitre ou deux et à déposer. Je dois admettre que je l'ai relu plusieurs fois - mais je suis un peu un geek de la zoologie.

Laisser un avis pour Conseils sexuels du Dr Tatiana à toute la création