Page d'accueil > Psychologie > Nonfiction > Philosophie > L'interprétation des rêves Évaluation

L'interprétation des rêves

The Interpretation of Dreams
Par Sigmund Freud
Avis: 18 | Évaluation globale: Médias
Lauréat du prix
2
Bien
8
Médias
5
Le mal
3
Terrible
0
La découverte par Freud que le rêve est le moyen d'explorer l'inconscient est sans aucun doute le pas en avant le plus révolutionnaire de toute l'histoire de la psychologie. Les rêves, selon sa théorie, représentent l'accomplissement caché de nos désirs inconscients.

Avis

date de révision 05/13/2020
Thilda Loreto

Alors que Freud a certainement ouvert l'œuf de l'inconscient pour que tous s'émerveillent, c'est probablement un cliché de nos jours de dire que ces premières interprétations de divers états de rêve sont plutôt maladroites. néanmoins, c'est comme ça que je les vois. ce que Freud n'a pas réalisé, c'est que l'auteur du rêve seul est celui qui détient la clé du sens, et que les sources extérieures, tout en étant capables de guider le sujet à découvrir ses propres lectures, ne peuvent jamais offrir un sens libre de leur propre parti pris et leur vision du monde.
date de révision 05/13/2020
Suilmann Briehl

J'ai une fascination pour la psychanalyse qui frôle la romance tragique. Adolescent mécontent, je me suis tourné vers Wikipédia pour obtenir les réponses à mes sentiments d'aliénation, sociaux et existentiels (bien que je n'aie jamais été sans amis et que mon anxiété de vivre était un espace pour couver confortablement plus qu'une enquête urgente). J'ai découvert les tests DSM et Myers-Briggs. Ma folie passionnée a été révélée par les premiers, mon génie incompris reconnu par les seconds. C'est une chose terriblement embarrassante d'auto-diagnostiquer 5 troubles de la personnalité contradictoires comme des maux de l'âme, mais les catégories d'affect émoussé m'ont permis de m'inventer, à partir de rien, par la procédure.

La psychologie est un art délicat, même lorsqu'elle s'efforce le plus ardemment d'être reconnue comme science. Pire encore que la possibilité de vivre avec une schizophrénie en plein essor et l'autisme secret et non diagnostiqué devait reconnaître la réalité de ma sensibilité souvent banale. Il était normal de se sentir anormal. Je ne transgressais aucune frontière du sentiment humain. J'étais aussi vulnérable à mes préjugés inconscients que l'homme suivant.

Gênée par mes tentatives passées de systématiser mon être, j'ai perdu tout intérêt pour la psychologie, acceptant que je la considérais fondamentalement incorrectement. Mais accepter de ne jamais me connaître (comme le pensaient les Grecs) à travers des listes et des quiz n'était pas de rejeter complètement les possibilités de la psychologie. J'avais besoin de rejeter mes hypothèses. Et j'en avais et j'en ai beaucoup. Dernièrement, je me suis intéressé aux possibilités qu'implique la psychanalyse lacanienne. Si Lacan préconisait «un retour à Freud», j'avais besoin de lire Freud pour moi-même, en évitant du mieux possible les préjugés et les controverses ancrés dans mon idée de son travail.

L'interprétation des rêves n'est pas, pour le profane, la clé du squelette pour comprendre les nuances des théories psychanalytiques de Freud. Comme son titre l'indique, il s'agit de rêves. Les exemples et les études de cas caractéristiques de l'œuvre de Freud sont à la fois une aubaine et un ennui pour son style. Il utilise beaucoup d'exemples, et comme les rêves sont généralement les plus intéressants pour leur rêveur, ils peuvent ne pas être très instructifs, ce qui est dommage car ils sont, pour la plupart, les parties les moins sèches de l'écriture de Freud, qui est nécessairement clinique et utilitaire. Je sais que c'est un peu ridicule de prétendre qu'un livre intitulé L'interprétation des rêves trop concentré sur les rêves, mais pour le lecteur qui cherche à lire sur les idées clés de Freud de première main, ce grand livre est remarquablement léger.

La réalisation des souhaits, le complexe d'Œdipe et la nécessité d'accepter l'importance du sexe dans notre vie inconsciente - et donc notre éveil -. Lorsque Freud écrit sur les aspects les plus célèbres de son travail, il est divertissant et persuasif. Le fait que ce livre contienne beaucoup de détails essentiels à la réalisation d'une étude panoramique de l'interprétation des rêves signifie qu'il ne s'agit pas d'une lecture de couverture en couverture, à moins que l'on ne se concentre entièrement sur la compréhension de Freud sur les rêves. L'id / ego / surmoi ne joue aucun rôle ici, pas plus que la théorie de Freud du développement psychosexuel. Ces idées, ainsi que l'écriture sur la pulsion de mort, devront être explorées ailleurs.

Le lecteur cherchant à digérer les idées de Freud d'un seul coup pourrait être mieux en regardant un lecteur qu'en fouillant des centaines de pages de textes primaires. Freud est fascinant, mais je ne l'ai pas trouvé NOS fascinant, et j'imagine que plus tôt le lecteur amateur passe aux critiques et interprètes de Freud, mieux il comprend ce que la psychanalyse a à offrir. Les défauts de la méthodologie de Freud sont perceptibles à la lecture de lui, mais je ne pense pas qu'il soit définitivement «faux», et qu'il n'a rien à offrir. Il faut être prêt à faire des recherches, et si vous souhaitez être pragmatique dans vos recherches, comme je m'efforce de l'être, vous n'étudierez pas ce livre en détail.
date de révision 05/13/2020
Klinger Radilla

Même si nombre de ses théories ont été dépassées ou discréditées par la psychologie moderne, personne ne peut diminuer l'influence massive de Freud sur la culture et la littérature occidentales. Qu'aucune de ses théories ne soit vraie ou non n'est d'ailleurs important. Dans cet esprit, j'ai décidé de lire L'interprétation des rêves afin d'expérimenter directement le travail de Freud. Bien qu'il y ait beaucoup d'éléments intéressants dans son travail, dans l'ensemble, je l'ai trouvé presque impossible à lire. J'ai perdu à plusieurs reprises le fil des arguments de Freud, ce qui est facile à faire car il retarde parfois les explications de centaines de pages. À son crédit, Freud s'arrête souvent et tente de résumer ce dont il a déjà discuté, mais comme ces résumés sont rarement plus courts que la présentation initiale, j'ai souvent perdu la trace des progrès de l'argument bien avant la fin du résumé. Une grande partie de cela est dû à sa diligence à ne pas faire d'affirmations avant d'avoir rassemblé toutes les preuves et les avoir présentées au lecteur, ce qui démontre une honnêteté intellectuelle mais qui exige également que le lecteur atteigne la fin du travail avant que la vue d'ensemble soit entièrement dévoilé. Je soupçonne que Freud a estimé qu'il recevrait moins de résistance à ses théories s'il accompagnait le lecteur dans ses propres processus de pensée, faisant paraître les conclusions finales évidentes et raisonnables, mais l'arrangement rend très difficile la digestion de l'œuvre.

Cependant, toutes ces plaintes ne portent que sur la présentation de l'œuvre. Le contenu lui-même est très intéressant et probablement au-delà de ma capacité à résumer facilement. Les rêves sont des souhaits. Leur nature surréaliste est le résultat de la tentative de l'esprit de censurer les pensées de rêve qui sont inacceptables pour l'esprit conscient. Le contenu du rêve est souvent un mélange d'événements récents et de souvenirs (parfois des souvenirs refoulés et oubliés) de la petite enfance.

Dans l'ensemble, cependant, je pouvais à peine terminer le livre: il était long, répétitif et mal organisé. Donc, cela peut être l'un des rares cas où je pense qu'un résumé ou une édition abrégée pourrait être le meilleur pari.
date de révision 05/13/2020
Micah Lidell

Vous savez, en lisant Freud, je trouve que je suis légèrement à bout. Je pense toujours que je devrais aborder ce qu'il dit avec beaucoup de grain de sel, mais ce livre est la preuve qu'il n'a pas toujours eu tort. La méthode d'interprétation des rêves que Freud avance ne vise pas du tout à regarder les symboles derrière les rêves, mais plutôt à donner un sens aux appareils de l'âme. Il pense que les rêves sont des manifestations de l'inconscient, qui est entièrement censuré tout au long de la journée via un mécanisme de répression. Célèbre, Freud affirme que: "le rêve est l'accomplissement (déguisé) d'un souhait (supprimé)". Il défend laborieusement sa théorie contre les objections, mais bien sûr les rêves d'anxiété et les cauchemars sont difficiles à expliquer dans le contexte de l'accomplissement des souhaits. Il fait appel à ses théories sur la façon dont la société est fondamentalement motivée par le sexe et la violence, ainsi que par certaines théories sexistes pas si subtilement telles que «l'envie du pénis» (vaut la recherche Wikipedia). Sans oublier que ce livre détient la création du complexe d'Œdipe avec la justification de Freud pour cette théorie.

Un témoignage incroyablement bien écrit de l'esprit, un livre qui est presque sans précédent dans la façon dont il a façonné nos esprits. Vaut vraiment le détour!
date de révision 05/13/2020
Keene Kinner

Intéressant. Moins sec que prévu, et j'ai apprécié de voir davantage le côté personnel de Freud dans ses anecdotes et ses rêves.
date de révision 05/13/2020
Corydon Colesjr

Je ne vais pas entrer dans les détails ici, sauf pour dire que ce livre est beaucoup plus lisible que vous ne le pensez et donc, si vous vous posez la question, ne vous laissez pas rebuter par le poids de l'histoire et Freud Sa réputation. Ce que vous trouvez entre les couvertures pourrait bien vous rebuter, cependant, comme la thèse bien argumentée de Freud, si elle est nécessairement vif et sélective, n’a pas bien vieilli. Lu comme une pièce historique, cependant, c'est une chose intéressante - et lire sur le complexe d'Œdipe lorsqu'il entre dans l'histoire est fascinant et passionnant. Aussi étonnant que ce livre ait pu l'être au moment de sa publication, il est un peu stupide à lire maintenant.
date de révision 05/13/2020
Nichy Tade

Un siècle de réaction violente - culminant probablement dans les années 80 avec des accusations selon lesquelles Freud a ignoré les souvenirs récupérés de ses patients d'abus sexuels - n'enlève rien à l'éclat de ce penseur audacieux et paradigmatique, ni à la fascination qu'il continue d'exercer même quand la psychanalyse à l'ancienne continue de perdre du terrain au profit de la neurobiologie. Les méthodes contemporaines de Big Data pourraient être plus utiles pour son projet d'attribution de significations symboliques aux rêves - en l'état, les détails ne sont pas convaincants. Et oui, ça devient un peu ennuyeux ...
date de révision 05/13/2020
Dam Rutley

Ouf! Un classique intimidant avec de nombreux moments difficiles, mais qui vaut vraiment la peine d'être lu. Matériel Bucketlist, c'est sûr. Un merci spécial à Michael Page qui a raconté la version audio intégrale. Sa narration est absolument parfaite, l'incarnation totale d'un psychologue analytique. Sans l'audio, je ne l'aurais probablement pas lu, et ce serait dommage.

Ce que j'aime le plus, c'est l'analyse sans fin. Oui, certaines des théories de Freud sont assez sauvages - et j'y reviendrai - mais il y a beaucoup à apprendre sur la condition humaine, à la fois dans ses états de sommeil et de veille. Freud analyse chaque rêve possible sous tant d'angles qu'il enlève l'esprit. Mais, étant un rêveur constant, ses théories m'ont gardé très attentif.

Mes rêves sont souvent variés et multiformes. Freud en parle tous et bien d'autres. Les exemples qu'il donne de rêves qui se manifestent hors de la réalité sont particulièrement intéressants. Cela m'arrive souvent. Je rêverai d'une histoire élaborée, avec caractérisation, intrigue montante, mystère et intrigue, et juste au point culminant, lorsque le protagoniste est sur le point d'être heurté par un train, il y a un son assourdissant du monde réel. Seul le vrai son n'est pas un train, il se trouve que c'est mon réveil.

Comment diable est-ce possible? Mon état de rêve peut se tracer à la milliseconde de sorte que l'apogée coïncide avec ma sonnerie d'alarme? C'est miraculeux, inexplicable. Et pourtant, Freud l'explique. Ou essaie au moins. Même après plus de 600 pages - ou 21 heures d'audio - il y a de la place pour le mystère, je pense. Et Freud lui-même dit que deux personnes peuvent rêver exactement la même chose et cela a des significations complètement différentes en fonction du contexte.

Par exemple, tomber. Si vous avez rêvé de tomber d'une grande hauteur, cela pourrait être une réaction corporelle à un pied suspendu au matelas. Ou, surprise surprise, il pourrait s'agir de sexe. Selon Freud, une femme peut manifester un rêve de tomber comme un reflet symbolique de son sentiment inconscient d'être - ou de vouloir être - une "femme déchue".

Alerte spoiler: Freud conclut essentiellement que tous vos rêves concernent le sexe.

Il y a bien sûr sa théorie attendue sur le symbolisme phallique. Si vous rêvez de tiges de maïs ou de concombres, nous savons tous de quoi vous rêvez vraiment. Mais des objets qui jouent avec des objets sexuels sont également en jeu. Tels que la «femme déchue».

L'exemple le plus bizarre utilisé par Freud est le rêve d'enfants. Parce qu'il était en vogue de qualifier le membre masculin de «petit homme», Freud conclut que rêver d'un enfant est souvent le subconscient utilisant le symbolisme. Et si vous rêvez de battre l'enfant? Eh bien, cela signifie évidemment que votre subconscient exprime le désir de se masturber.

Freud est une figure controversée à cause d'idées comme celles-ci, mais ce serait une perte de ne pas reconnaître combien de ces théories sont cruciales pour comprendre la psychologie. Et pour ceux qui l'accusent d'être un maniaque obsédé par le sexe, nous devons nous rappeler que tous les êtres vivants sont des maniaques obsédés par le sexe. Des arbres qui remplissent l'air printanier de leur pollen, à la veuve noire mâle qui abandonne sa vie pour le besoin biologique. Et oui, les humains aussi.

Que vous vouliez l'admettre ou non, nous sommes construits pour penser comme ça, et le retour continuel de Freud au sexe se présente moins comme les divagations cocaïnes d'une nympho, et plus comme quelqu'un qui comprend ce qui fait tiquer un humain.

À tout le moins, tous les passages sur la cocaïne médicinale et le symbolisme sexuel en font une lecture infiniment plus divertissante qu'elle ne pourrait l'être autrement.

Dans l'ensemble, je marquerais facilement cela comme un classique à lire absolument. Où pouvez-vous trouver un manuel épais et engageant? Cela vous fera réfléchir, vous remettre en question et vous comprendre. Si rien d'autre, cela m'a rendu hyper conscient de mes rêves. Je me souviens de tout maintenant. Au lieu de les réveiller et de les secouer, je les rejoue immédiatement dans ma tête et je me dis: "Oh mon Dieu, que dirait Freud de CELA?"
date de révision 05/13/2020
Hampton Dendy

J'ai lu diverses éditions de divers livres prétendant interpréter les rêves que nous voyons lorsque nous sommes inconscients ou subconscients. Cependant, le livre de Freud est différent. Étant un psychologue et un célèbre, ses interprétations sont principalement basées sur les croyances populaires, la culture et l'analyse. Dans le contexte indien, une grande partie ne peut être illustrée. Pourtant, le livre est beau et remarquable encore aujourd'hui.
date de révision 05/13/2020
Liscomb Dimitriadis

Die Traumdeutung = L'interprétation des rêves, Sigmund Freud
L'interprétation des rêves (en allemand: Die Traumdeutung) est un livre du psychanalyste Sigmund Freud de 1899, dans lequel l'auteur présente sa théorie de l'inconscient en ce qui concerne l'interprétation des rêves et discute de ce qui deviendra plus tard la théorie du complexe d'Œdipe. Freud a révisé le livre au moins huit fois et, dans la troisième édition, a ajouté une section étendue qui traitait le symbolisme du rêve très littéralement, suite à l'influence de Wilhelm Stekel. Freud a déclaré à propos de ce travail: "Des idées comme celles-ci ne nous concernent que d'une seule fois dans la vie."
عنوانها: تفسیر خواب ؛ تعبیر خواب و بیماریهای روانی ؛ نویسنده: زیگموند فروید ؛ تاریخ نخستین خواالش ما
عنوان: تفسیر خواب ؛ نویسنده: زیگموند فروید ؛ مترجم: محمد خاور ؛ تهران ،،
عنوان: تعبیر خواب و بیماریهای روانی; نویسنده: زیگموند فروید; مترجم: ایرج پورباقر; تهران, نشر آسیا, 1342; در 462 ص; چاپ پنجم 1378; چاپ هتم 1382; شابک: 9649067981;
عنوان: تفسیر خواب; نویسنده: زیگموند فروید; مترجم: شیوا رویگردان; تهران, نشر مرکز, 1382; در 885 ص شابک: 9643056732; چاپ دوم 1383; چاپ 1384 سوم; پنجم 1386; ششم 1387; هفتم و هشتم 1388; نهم و دهم 1389 ؛ چاپ پانزدهم 1393 ؛ شابک: 9789643056735 ؛
عنوان: تفسیر خواب ؛ نویسنده: زیگموند فروید ؛ مترجم: احسان لامع ؛ تهران ، پارره ، 1393 ؛ در 436 ص ؛ شابک9786002531810: XNUMX
عنوان: تفسیر خواب ؛ نویسنده: زیگموند فروید ؛ مترجم: عفت السادات حق گو ؛ تهران ، شباهنگ ، 1394 ؛ در 567ا بک ؛ ؛ ؛ ش 9786001301100 XNUMX
بیشاز یک سده پیش از امروز, فروید, با نوشتن همین کتاب, برای تفسیر خواب و رؤیا, که پیش از آن موضوع حدس و گمانهای عوامانه و سطحی بود, پایه و اسلوبیعلمی, و نظاممند, فراهم کرد, و گامی بزرگ در زمینه ی جستجوی علمی در ذهن انسانی ، و فهم پدیده‌ ها ، و مسائل ذهنی ، برداشت. با این حال در آغاز کتاب, پیش از ارائه ی نظریه ی خویش, یعنی تلقی خواب دیدن, به منزله ی تحقق آرزو, سابقه ی تحلیل علمی رؤیاها را, به تفصیل بررسی کرد, که آن نیز نمونه ای از کار دقیق پژوهشگرانه, و ارجشناسی تلاش‌های دیگران ، به‌ شمار می‌آید. فروید خوابها را «بزرگراهی به درون ناخودآگاه» میدانست, و عالمان پس از او نیز, همچون خود او, از این بزرگراه, برای راه یافتن به جهان پیچیده ی ذهن انسانی, بهره های بسیار بردند. روان‌کاوی و روان‌ درمانی امروز ، بی‌تردید به‌ کار پیشاهنگ و پیشتاز فروید ؛ بسساار وامدار است. ا. شربیانی
date de révision 05/13/2020
Teak Podgurski

C'était un livre beaucoup plus intéressant que je ne le pensais. La nature des rêves est quelque chose qu'il est difficile de ne pas trouver fascinant. Le fait est que nous passons pas mal de temps à rêver - pas le tiers de notre vie que nous passons à dormir, mais assez de temps pour nous demander pourquoi nous rêvons du tout. Il semble incompréhensible que nos rêves soient complètement dénués de sens. Mais alors, ils peuvent être si bizarres qu'il est difficile de savoir exactement ce qu'ils pourraient signifier.

Freud commence par un bref aperçu de la façon dont les rêves ont été interprétés dans le passé - depuis Aristote. Aristote est un bon point de départ, car il dit que nous rêvons de choses qui n'ont pas été résolues de la journée - et c'est une idée centrale que Freud inclut également dans sa théorie des rêves.

Pour l'essentiel, Freud considère les rêves comme jouant un rôle clé en nous aidant à traiter les choses qui se sont produites pendant la journée. Mais les rêves sont une vérité qui aime se cacher. Leur signification se recouvre d'allusions et d'images remarquables qui sont souvent amusantes, mais parfois, c'est comme si nous étions déterminés à cacher la vraie signification de nos rêves même à nous-mêmes.

Freud indique clairement que ce ne sera pas un livre d'interprétations standard - `` oh, vous avez rêvé d'un lion la nuit dernière, cela signifie que vous devriez être né Leo et avoir passé du temps à courir après la gazelle ''. Pour Freud, il est impossible de comprendre et d'interpréter les rêves à partir d'une liste de symboles standard. Cela ne signifie pas que si vous allez interpréter des rêves, vous n'avez pas besoin d'en savoir beaucoup sur les symboles et leur signification commune - mais cette connaissance n'est jamais suffisante. Les symboles développent leurs propres significations dans le texte qui est le rêve. Tout comme dans The Sick Rose de Blake, la rose peut être lue comme signifiant n'importe quoi de la nature, à l'Église chrétienne, aux organes génitaux féminins, ainsi dans les rêves, l'interprétation est significative dans le contexte du rêve et de la vie du rêveur. Et le rêve est pertinent pour la vie immédiate du rêveur. C'est généralement une réponse à ce qui s'est passé ce jour-là - même si l'imagerie utilisée peut bien renvoyer à l'enfance du rêveur, de sorte que la signification profonde est l'œuvre d'une vie.

L'autre conclusion remarquable que Freud tire est que les rêves sont des accomplissements de souhaits. Maintenant, cela semble tout sauf évident. Bien sûr, lorsque nous faisons des rêves, nous faisons l'amour avec des super-modèles, il est assez évident que Freud est sur quelque chose. Mais ce ne sont pas les seuls rêves qu'il considère comme des réalisations souhaitées. Même les rêves où des êtres chers meurent sont considérés par Freud comme étant fondamentalement la réalisation de souhaits - mais encore une fois, le rêve n'est pas toujours aussi facile à interpréter qu'il pourrait le sembler au départ et le souhait peut ne pas être aussi facile à comprendre qu'il pourrait l'être immédiatement. évident de ce qui se passe dans le rêve. Le fait que nous nous réveillions en hurlant et en tremblant d'un rêve ne signifie peut-être pas que la chose qui nous effraie n'est pas impliquée - même si je dois dire que je ne pense pas qu'il ait traité les cauchemars presque aussi bien qu'il aurait dû.

C'est ici que Freud discute du Complexe œdipien - comment notre première attirance sexuelle est envers le parent du sexe opposé à nous-mêmes et donc nous désirons retirer un parent de la scène afin de prendre sa place. Bien que nous soyons enfants, toutes les implications de ce désir nous sont obscures - mais à mesure que nous vieillissons, le tabou associé à ce désir aide à supprimer notre reconnaissance de ces désirs, ou à les réprimer, plutôt - mais uniquement par l'esprit conscient. L'esprit subconscient se souvient encore de ce que nous pourrions préférer oublier et utilise donc ces images, comme les premières images de nos désirs d'éveil, comme des images puissantes dans nos rêves. Le sens de l'image peut ne pas être quelque chose comme ça, nous voulons tuer notre père et avoir des relations sexuelles avec notre mère - cela pourrait en fait se référer à un réveil d'intérêt sexuel chez quelqu'un d'autre que nous n'avons rencontré que récemment - mais le rêve utilise ce `` primal 'l'image comme quelque chose pour l'aider à donner un sens à notre monde actuel et à nos désirs, même si l'image continue à semer la confusion en nous.

Il est temps pour une histoire. J'ai déjà travaillé avec une femme appelée Frances Nolan. Elle était vraiment adorable, l'une des personnes les plus gentilles avec qui j'ai jamais travaillé, mais je n'avais pas vraiment envie d'elle. Je veux dire, elle était jolie et incroyablement gentille, mais elle était un peu plus jeune que moi et je n'étais pas vraiment intéressée par elle de cette façon. Mais chaque matin, je me rendais à pied à la gare et quand j'arrivais dans une certaine partie de Church Street, elle me sautait soudainement dans la tête aussi grande que nature. Je commençais à penser que je devais commencer à tomber amoureux d'elle - c'était le sentiment le plus étrange et assez déroutant. Jusqu'au jour où j'ai réalisé qu'il y avait un magasin de chaussures dans Church Street qui s'appelait Frances Nolan Shoes - et le panneau est énorme et j'y passais tous les jours. J'ai vraiment du mal à croire que je n'ai pas consciemment remarqué ce signe tout le temps que j'ai marché dans cette rue et que j'imaginais que je tombais amoureux de la pauvre Frances.

Ce livre est intéressant car je pensais qu'il serait beaucoup plus difficile à lire qu'il ne l'était - je pensais aussi que ce serait un livre beaucoup plus stupide qu'il ne l'a été aussi. C'est extrêmement bien écrit. Je ne pense pas que je suis entièrement d'accord avec Freud, mais il présente un argument très solide. Mes principaux problèmes avec sa théorie ont à voir avec Sherlock Holmes. Parce que c'est à ça que ça ressemblait pour beaucoup. Quelqu'un a un rêve et Freud fait tout le truc «Élémentaire, mon cher Watson». Il arrive même au stade où il dit que parfois les choses signifient le contraire de ce qu'elles semblent signifier dans le rêve. Lorsque c'est le cas, toute interprétation consiste essentiellement à imposer des idées préconçues sur la signification des symboles dans le rêve.

J'ai tendance à penser que les rêves ne signifient probablement pas autant que nous aimons penser qu'ils le font - mais ce qu'ils font, c'est jeter beaucoup d'images aléatoires, des images que nous essayons de donner un sens et c'est cette `` fabrication de sens »qui dit des choses intéressantes sur nous. Et que ce soit des images de rêve ou des cartes de tarot ou des points d'encre sur du papier - notre sens des images aléatoires dit des choses intéressantes sur nous. Mais nous devons entrer doucement dans ce genre de choses. Nous devrions aller sur la pointe des pieds. Parce que les histoires ont leur propre vie et nous sommes plus faibles qu'une bonne histoire et le serons toujours.

J'ai lu une fois un livre intitulé Dessin sur le côté droit du cerveau. Je pense que dans ce livre, elle dit que les lignes ont un élan qui est très difficile à contrôler - mais contrôler l'élan des lignes est une grande partie de ce qu'est le dessin. Les histoires ont également une dynamique très difficile à contrôler. Les récits que nous racontons sur nous-mêmes sont une chose - le récit que nous racontons sur nos rêves en est une autre.

Personnellement, je pense que je préfère les lectures freudiennes de romans aux lectures freudiennes de personnes - mais je peux certainement comprendre pourquoi ce livre a eu un tel impact. Si le problème avec le livre est que Freud joue Holmes, ce n'est qu'un problème parce qu'il est tellement intelligent qu'il s'en tire. Je suis surpris que je vais faire ça - je n'aurais jamais pensé que j'aurais fait quand j'ai commencé à lire - mais je pense que je recommanderais ce livre. C'est une lecture fascinante, même si elle m'a laissé un peu moins que convaincu.
date de révision 05/13/2020
Mathre Mandothi

J'ai rêvé que j'avais écrit une énorme réécriture moderne de Moby-Dick, sauf qu'au lieu d'une baleine, ils chassaient un blaireau. Il était plein de scènes gothiques d'Achab regardant fixement de mauvaise humeur dans un bois clair, rappelant comment la bête blanche avait mordu son pied une fois, et comment il finirait par `` terrer le brock détesté dans son milieu humide et puant, et le finir complètement ''. Au lieu du Pequod, Ahab et le narrateur ont parcouru la forêt à vélo tandem, étudiant les pistes et scrutant les arbustes. De temps en temps, l'un d'eux pointait à travers les branches et criait: «Lo! Le blaireau blanc! », Et ils pédalaient.

Dans mon esprit, c'était un projet littéraire sérieux. Malheureusement je n'ai jamais fini Moby-Dick, et donc le livre vient de se transformer en chapitres pleins de faits interminables sur la biologie du blaireau, le mode de vie et l'histoire culturelle, et le rôle fondamental qu'ils jouent dans la mythologie d'innombrables sociétés forestières (ce qui n'est pas vrai). Je me souviens avoir copié une citation de Le Roi Lear où quelqu'un est dit «comme le blaireau brindl'd», mais malheureusement au réveil, j'ai découvert que cette ligne n'existe pas. D'un autre côté, je me souviens également avoir utilisé à plusieurs reprises l'adjectif «meline» qui existe, en fait, et n'est pas un mot que je savais que je connaissais.

Si quelqu'un peut interpréter cela pour moi, je suis tout ouïe. En attendant, si vous m'excusez, j'ai maintenant 200,000 XNUMX mots à écrire sur la chasse au blaireau.

(Août 2018)

Un autre rêve étrange, également lié aux animaux. Je logeais dans une vieille maison à la campagne autour du Lago Maggiore. C'était un grand manoir en ruine, entouré de marais et de bois comme quelque chose d'Edgar Allen Poe. C'était le crépuscule. Dans une crique sombre à proximité, nous avons trouvé un requin et l'avons attrapé dans un filet. On m'a expliqué qu'il s'agissait d'un type de requin très rare qui ne se trouvait que dans les marécages de cette région, et qu'il s'appelait le requin-chat de Mercer. Nous l'avons renversé par terre. Il avait un petit corps et un large museau, et était complètement recouvert de fourrure courte et sombre.

(Mar 2020)
date de révision 05/13/2020
Gage Snode


J'ai aimé lire le livre de Freud. Quand il parle des rêves et de leur interprétation, je me souviens d'une microfiction que j'avais publiée il y a des années où le rédacteur en chef m'a dit que c'était l'histoire la plus étrange qu'il ait jamais lue et qu'un psychanalyste freudien aurait une interprétation sur le terrain. La voici ci-dessous. Si quelqu'un voulait offrir une interprétation selon Freud ou toute autre école de psychanalyse, je suis sûr que vous pourriez vous amuser.

The Roof Dancer

Sidney et Sam, des jumeaux identiques, des couvreurs de crackers, ont commencé à travailler sur un toit un matin juillet étouffant quand Sam a trébuché sur un morceau de goudron au sommet du toit et a glissé la tête la première. Il aurait plongé directement au sol si Sidney n'avait pas tendu la main au dernier moment et l'avait saisi par ses bottes.

Pendu par le côté à l'envers, Sam avait une vue à travers une fenêtre de la chambre du deuxième étage. La maîtresse de maison était complètement nue. Son arrière-train ample oscillait et se balançait vers une polka jouant sur un énorme ancien phonographe.

Sidney ramena Sam sur le toit, mais Sam devint si excité au cours du processus qu'il éjacula sa semence de sperme. Au moment où la graine sortit du bas de sa salopette, roula du toit et atterrit dans la cour, elle avait la taille d'un cantaloup.

De tous les coins de la cour, les enfants ont sauté et ont commencé à gambader avec la semence. Son contour rond a atteint la taille d'une pastèque dans leurs mains.

Sam regarda les enfants. Il a commencé une danse joyeuse de haut niveau, en partie mazurka, en partie gavotte, en partie rumba, en partie hornpipe juste là sur le toit, de bas en haut, bord à bord, virevoltant comme une nymphe de bois enchantée, son ventre de pot gigotant en pure extase.

Il ne fallut pas longtemps à l'homme de la maison, un M. Verea chauve et moustachu, pour gravir les échelons. "C'est quoi toute cette raquette que j'entends?" demanda-t-il en scrutant le toit.

Sam pirouetta délicatement au sommet, enlevant sa casquette de baseball. M. Verea a attrapé Sidney par les bretelles et a crié: "Vous pensez que je vous ai engagé pour mettre un nouveau toit sur ma maison ou pour faire du ballet?"

"Oui, monsieur, tout de suite, monsieur," balbutia Sidney, des gouttes de sueur coulant sur son front et son nez bulbeux.

M. Vera a poussé Sidney brutalement. "Maintenant, je dis, faites-le maintenant!"

Sidney vacilla en arrière, basculant presque sur le bord mais retrouva son équilibre et repoussa M. Verea. Une allumette de tir rapide s'est ensuivie sur toute la longueur du toit. En même temps, Sam voltigea sur la pointe des pieds, ramassa une brassée de bardeaux et commença à les mettre en place.

Une Mme Verea entièrement habillée a fait son apparition au sommet de l'échelle. «Revenez ici», a-t-elle lancé à son mari. "Laissez ces hommes terminer leur travail."

"Personne ne va me pousser sur mon propre toit", a-t-il répondu.

«Je vous dis de descendre», a insisté Mme Verea.

«Descendez vous-même», a déclaré M. Verea.

En montant de l'échelle au toit, Mme Verea a donné des coups de pied à son mari dans le pantalon. Il a cessé de pousser Sidney, s'est retourné et a commencé à la bousculer, après quoi elle aussi a commencé à le pousser furieusement.

Sidney s'est éventé avec sa casquette de baseball et a regardé son frère - tout à l'heure, entre les sauts acrobatiques d'un saltarello, Sam a placé le dernier des bardeaux sur le goudron.

Comme s'il était à la cour de Louis XIV, Sidney fit une révérence gracieuse, puis pointa l'échelle avant de descendre lui-même. Sam suivit, les hanches se balançant mais tomba entre les échelons. Sidney n'avait rien d'autre à faire que de guider l'échelle, avec son frère coincé dedans, vers la camionnette.

Les enfants se sont approchés; ils tenaient maintenant la graine distendue, la forme et la longueur d'un tuyau d'arrosage: translucide avec des taches d'or, scintillant, rayonnant de lumière dans leurs mains. Lorsque Sam a tremblé et donné des coups de pied dans l'allée, les enfants ont secoué la magnifique graine, chaque secousse jetant de la fine poussière d'or qui s'est transformée en ruisseaux d'eau lorsqu'elle a touché la terre.



date de révision 05/13/2020
Laine Speis

Quelle astuce continue pour nous faire prendre conscience de ce qui ne l'est pas. Pas au goût de tous les scientifiques, certes, mais il fallait les faire essayer.
Chapeau à l'artiste car on quitte le cartésien "je pense que je suis" pour aller vers le spinozisme "il pense en moi". Quel est plus un Philo qu'un psycho?
Des scientifiques certes, mais il fallait les avoir pour l'essayer.
J'ai vraiment aimé ce livre que seul un psychiatre de la cocaïne pouvait écrire.
date de révision 05/13/2020
Tiffani Slyton




Un livre majeur (de 1900) comme l'une des approches possibles du monde des rêves. Freud commence avec Aristote (et la vue démoniaque); ensuite, l'approche (biblique) considère les rêves comme une "inspiration divine".



Ensuite, il procède à un échantillon très exhaustif de ses propres rêves, de personnages historiques (Napoléon Ier, Xerxès ...) ou de ses patients (ou amis) pour illustrer / prouver son propos: les rêves sont l'accomplissement de désirs (inconscients). Même si elles sont «absurdes», elles ont un sens, elles peuvent être interprétées.

Cette absurdité est due à des mécanismes inconscients qui masquent le vrai sens du rêve, à savoir via le "déplacement" et la "condensation". Notre langue est également un obstacle: en raison de son inexactitude, mais la langue est primordiale pour la démarche d'interprétation. Et Freud était bon dans ce domaine.


(Ravageur nocturne de Tom Paine)

Dommage qu'il termine le dernier paragraphe * du livre considérant la valeur des rêves concernant l'avenir (aurait dû écrire: aspect prophétique) concluant: "NOS nous ne pouvons pas considérer ". Curieusement, il a pris certaines lignes sur cette femme racontant à sa mère comment un" grand homme "il allait devenir; il a spéculé sur un" ministre "....


(«L'interprétation des rêves» par Rod Moss)

Le fait est que cette approche de «réalisation des souhaits» s'est avérée ne pas être totalement vraie. Avec la grande guerre (1914-1918), Freud a eu des patients / soldats qui souffraient de rêves récurrents / traumatismes de guerre ... et il a conclu plus tard que ces types de rêves [cauchemars!] n'avaient aucun rapport avec l'impulsion d'Eros, plutôt avec Thanatos: une force / pulsion destructrice opérant dans la psyché. Il a donc fait quelques changements sur son modèle de psyché.


(Hypnos et Thanatos: le sommeil et la mort de son demi-frère, par John William Waterhouse, 1874)



Aujourd'hui [15 juin] j'écoutais quelqu'un ** parler des rêves des "USA en flammes ... et des émeutes dans les rues". Ces rêves sont arrivés aux gens avant les élections d'Obama en 2012. Ils ont perçu un lien entre la réélection et les "événements à venir" redoutés. C'étaient sûrement des rêves d'avenir; aucun principe de plaisir fonctionnant.

Je suis content qu'ils ne se soient pas "matérialisés".

MISE À JOUR: Je serais heureux d'entendre toute aide (interprétation) sur le rêve du chef Golden Light Eagle à propos d'Obama:

http://www.youtube.com/watch?v=sywLXE...

* "Et qu'en est-il de la valeur du rêve pour une connaissance de l'avenir? Cela, bien sûr, nous ne pouvons pas le considérer. On se sent enclin à substituer:" à une connaissance du passé ". Car le rêve provient du passé dans tous les sens . - Pour être sûr que l’ancienne croyance selon laquelle le rêve révèle l’avenir n’est pas entièrement dépourvue de vérité. En représentant un souhait tel qu’il est réalisé, le rêve nous conduit dans l’avenir; MAIS CET AVENIR, PRIS PAR LE RÊVEUR COMME PRÉSENT, A ÉTÉ FORMÉ DANS PROBABILITÉ DE CE PASSÉ PAR UN SOUHAIT INDESTRUCTIBLE ».

**http://www.youtube.com/watch?v=1zZSJ7...
date de révision 05/13/2020
Campney Brabson

Est-ce juste moi, ou est-ce que M. Freud était le plus grand pervers du monde de la psychologie? Ne vous méprenez pas, c'est une lecture intéressante d'un point de vue historique, mais c'est si difficile à prendre au sérieux! Il est également très daté et semble suivre la famille moyenne de l'époque, sans tenir compte de ceux qui ne correspondaient pas à ce qui était "approprié" à l'époque.
date de révision 05/13/2020
Gustavo Mcquigg

L'interprétation des rêves traite principalement de ce que le titre impliquerait; c'est un examen du monde onirique selon Freud, pourrait-on dire. Freud utilise le sujet des rêves comme base sur laquelle s'appuyer, en utilisant l'analyse et l'interprétation des rêves comme outils pour sa théorie psychanalytique (en développement à l'époque). On pourrait dire que c'est le livre dans lequel l'auteur présente ses vues et sa théorie liées à l'inconscient. Dans ce livre, Freud utilise souvent des anecdotes et des événements réels pour discuter de sa théorie du rêve. Pour moi personnellement, le livre était étonnamment facile à lire. J'ai bien apprécié les anecdotes et j'ai été agréablement surpris par la chaleur (je ne peux pas penser à un meilleur terme) de certaines des remarques plus personnelles de Freud.

Je sais que je suis censé dire quelque chose de vraiment profond après avoir terminé ce livre. Cela devrait probablement concerner la nature ou la psychanalyse ou le rôle important que Freud a joué dans le développement de la pensée moderne, mais je n'ai tout simplement pas envie d'y aller. Au lieu de cela, je dirai simplement que ce que j'aimais le plus dans ce livre était le côté ludique et la curiosité de Freud de son esprit. Son enjouement qui ressemble en quelque sorte à celui d'un enfant. Je veux dire cela en complément. Même quand je ne suis pas d'accord avec ce qu'il écrit, j'aime le lire. Freud était définitivement en avance sur son temps à bien des égards.

Znam da bih trebala reći nešto dubokoumno, ali najviše od svega meni je Freud jednostavno simpatičan. Sviđa mi se kako piše, sviđa mi se kako razmišlja, a najviše od svega kod njega mi se sviđa ta nekakva radoznalost sa kojoj gleda na svijet, nešto je gotovo dječje i zaigrano u njegovim teij. Zato neću reći ništa o tome kako je sur jako bitan za modenu misao, utemeljitelj psihoanalize i što ja znam što sve ne, à ionako svi znaju. Zato ću reći da me ugodno iznenadila toplina u nekim Freudovim opaskama osobnije prirode i jednostavan način pisanja. Doista mi se svidjela ova knjiga.

date de révision 05/13/2020
Tepper Endsley

L'interprétation des rêves par Sigmund Freud est remplie de théories de Freud sur les liens entre les rêves et la vie réelle qu'il a découvert à travers ses recherches. Freud couvre tout, du contenu des rêves aux stratégies nécessaires pour les interpréter, ainsi que plonger dans les aspects les plus fins tels que la mémoire dans les rêves et les connexions à la vie quotidienne. Freud cite souvent les recherches approfondies qui ont déjà été faites dans le domaine de l'analyse des rêves, mais souligne que jusqu'à présent, tout le travail n'a pas été concluant et, en substance, a soulevé plus de questions qu'il n'y a répondu. Dans cet ouvrage, Freud fait de son mieux pour répondre définitivement aux questions que nous avions encore sur l'interprétation de nos rêves.

J'ai pensé que ce livre était vraiment fascinant car il répondait à beaucoup de mes questions de recherche sur la façon dont notre subconscient est connecté aux événements de notre vie quotidienne et de nos souvenirs. La partie la plus intéressante pour moi a été le chapitre intitulé «Memory in Dreams» car il a répondu à tant de questions sur différentes obscurités qui ne semblent liées à aucun événement singulier. Il a souligné que les gens rêvent souvent de détails finis dont ils ne se seraient jamais attendus à se souvenir. Ce passage était si frappant parce qu'il a répondu à certaines de mes questions sur la question de savoir si nos pensées subconscientes sont liées à notre vie quotidienne. Cela m'a également fait réaliser à quel point notre esprit est puissant et le fait que nous ramassons tellement de détails dans la vie de tous les jours que nous pourrions les jeter comme insignifiants mais surgir dans nos rêves.

Laisser un avis pour L'interprétation des rêves