Page d'accueil > Fantaisie > Dragons > HistoricalFiction > Dragon de Sa Majesté Évaluation

Dragon de Sa Majesté

His Majesty's Dragon
Par Naomi Novik
Avis: 6 | Évaluation globale: Bien
Lauréat du prix
2
Bien
3
Médias
0
Le mal
1
Terrible
0
Le combat aérien apporte une nouvelle dimension passionnante aux guerres napoléoniennes alors que les vaillants guerriers chevauchent de puissants dragons de combat, élevés pour leur taille ou leur vitesse. Lorsque le HMS Reliant capture une frégate française et saisit la précieuse cargaison, un œuf de dragon non éclos, le destin entraîne le capitaine Will Laurence de sa vie maritime vers un avenir incertain et une parenté inattendue avec un

Avis

date de révision 05/12/2020
Shelagh Degrace

Mon Dieu, je l'admets, je suis une de ces putains de salopes qui méprisent les lecteurs de fantasy pendant que je suis assis fermement installé dans mon igloo composé de livres "Star Wars: Rogue Squadron" et "Star Trek: The Lost Years". Bien sûr, ce serait un livre sur les dragons qui se battent pour l'armée britannique contre les forces napoléoniennes qui empiètent pour que je me rende compte: LES DRAGONS FUCKING COOL.

Surtout des dragons avec de superbes cavalières de type Han Solo et des jeunes filles courageuses qui dirigent l'artillerie et des hommes de type silencieux, forts et silencieux, de bonne réputation, apprenant à combattre sale. je love cette merde, les gars.

Je ne sais pas, je vais bientôt devenir poilu, mais jusque-là je serai recroquevillé sous ma couette, le prochain livre glissé sous mon oreiller alors que je me réveille périodiquement au milieu de la nuit en criant " FLY, BITCHES, FLY. "

Désolé Han Yee.
date de révision 05/12/2020
Danni Loughridge

Copain a lu avec mon merveilleux ami, Ashley * Chaton Poufsouffle * =)

 :

**** Je pense que je vais être spoilery!****

Encore une fois, je vais dire: "Pourquoi ai-je mis si longtemps à lire ceci?" J'adore trouver ces petits joyaux que j'ai eus autour de FOREVER!

Je suis tombé amoureux de Temeraire! Et j'aime Laurence et son amour pour Temeraire, il savait vraiment prendre soin de son dragon! J'en veux un aussi. ❤

Laurence était capitaine sur un navire de la Marine quand ils ont trouvé un navire français avec un œuf dessus. Bien sûr, ils ont pris l'œuf et quand il a éclos, le petit dragon noir a choisi Laurence. Eh bien, la vie telle qu'il la connaissait était terminée, car il allait devoir quitter la Marine et s'entraîner avec le Corps aérien. Ils montent des dragons et ont un équipage sur le dragon avec vous et combattent l'ennemi. Oh quelle joie!

J'ai adoré tous les dragons du livre et il y avait plusieurs hommes et femmes que j'aimais aussi. Je veux dire que c'est juste un livre génial plein de gens merveilleux et de dragons.

Eh bien, il y avait un seul salaud nommé Rankin et il a horriblement traité son petit dragon Levitas! Je le détestais et je me sentais tellement désolé pour Levitas. Laurence a commencé à faire de belles choses pour le petit dragon et c'était tellement gentil.

Oh, oh et les dragons parlent! Pour l'amour de tout ce qui est saint, je veux un dragon qui parle! J'aimerais que mon chien puisse parler aussi, mais ils me rendraient probablement tous les deux fous, mais je m'égare!

Quoi qu'il en soit, la plupart du livre traite de l'entraînement de Laurence et Temeraire avec les autres dragons et capitaines, mais c'était tellement amusant. Il y a quelques batailles dans lesquelles ils s'engagent un peu plus tard, mais la mise en place de ce monde était vraiment géniale. Je ne me suis jamais autant amusé. Je veux dire des dragons parlants, comment pourriez-vous ne pas l'aimer. La camaraderie entre les humains, les dragons et les autres humains était des boules étonnantes.

Ce livre est allé sur ma liste de favoris et j'attends avec impatience le reste des livres!

MON BLOG: Liste de lecture de Melissa Martin
date de révision 05/12/2020
Tita Meacham

Je ne m'attendais pas à grand chose quand j'ai ramassé Dragon de Sa Majesté. Pour dire la vérité, si je l'avais vu dans une librairie, je ne l'aurais pas ramassé. Mais il m'a été recommandé par une source fiable comme meilleure alternative à Eragon, et c'était un fantasme historique se déroulant pendant les guerres napoléoniennes. J'ai pensé que j'essaierais. Je ne l'ai pas regretté.

Je n'aime pas ce livre parce que le style d'écriture de Naomi Novik est égal à celui de Tolkien. Je n'aime pas ce livre parce qu'il est parfait à tous points de vue - en effet, certaines des sous-intrigues étaient plutôt faibles et auraient dû être modifiées ou supprimées complètement. Au contraire, j'aime ce livre parce que Naomi Novik a pris une idée ennuyeuse et clichée, et y a donné une tournure tellement brillante et pourtant incroyablement évidente que je dois me demander pourquoi dans le monde quelqu'un n'y avait pas pensé auparavant.

Dans tous les livres précédents de dragonrider que j'avais lus, il y avait toujours un cavalier. Un seul homme sur un dragon de la taille d'une maison. Et d'une manière ou d'une autre, c'était censé être spécial et sensé et réaliste. Mais non - si un dragon est si gros, alors pourquoi n'y a-t-il qu'un seul cavalier? Pourquoi ne peut-il y en avoir plus? Avoir un cavalier sur un dragon, c'est comme mettre un passager dans un avion qui pourrait potentiellement en transporter cinquante.

Et c'est là que Naomi Novik emmène la série Temeraire. Ses scènes de combat ne sont pas des affaires individuelles, ce sont des combats aériens tous azimuts avec des membres d'équipage se balançant de manière précaire dans des harnais en cuir, forcés de tirer le meilleur parti de fusils inexacts. C'est vrai, le capitaine a une relation spéciale avec son dragon, mais il y a le sentiment distinct d'une équipe - que le capitaine ne serait vraiment nulle part sans le soutien d'un équipage derrière lui. De plus, Novik fait les batailles actuellement - ils sont clairement planifiés et ont un sens dans un contexte historique.

Les personnages principaux sont également inhabituels - Laurence, en tant qu'ancien capitaine de marine qui tombe accidentellement sur un œuf de dragon, est plongée dans une branche de l'armée complètement différente de celle dans laquelle il a servi, et sa confusion et sa raideur sont à prévoir . Bien que son entêtement et son sens de la convenance soient parfois légèrement irritants, ses réactions aux éléments du Corps aérien ne sont que naturelles étant donné son caractère. Et Temeraire, le dragon qui éclot de l'oeuf que Laurence découvre, est plus qu'un simple vaisseau sensible - sa personnalité naïve et curieuse est adorablement attrayante, et les opinions politiques qu'il développe parfois contrastent fortement avec celles de Laurence.

Et puis il y a la question du méchant principal - il n'y en a pas. Il n'y a pas de seigneur du mal à affronter, pas de Seigneur des Ténèbres Napoléon qui essaie de déjouer les plans de Laurence et Temeraire à chaque tour. En fait, malgré le fait que le livre soit d'un point de vue strictement britannique, Novik dépeint Napoléon de manière juste et son personnage ne fait que devenir plus sympathique au fil de la série. Napoléon ne fait même pas d'apparition lors du premier livre - c'est juste le British Aerial Corps contre l'Armée de l'Air française. C'est un joli changement; au fur et à mesure que les combats deviennent de plus en plus culminants, on a le sentiment qu'ils sont en guerre contre d'autres équipages de dragons comme le leur, sans combattre un maniaque invisible.

Comme je l'ai dit, Dragon de Sa Majesté n'est pas parfait. L'intrigue secondaire de Choiseul est finalement décevante dans sa résolution, et l'intérêt amoureux de Laurence est dangereusement proche d'une Mary-Sue et aurait dû être coupé (heureusement, il y en a beaucoup moins dans les livres suivants). Pourtant, c'est une rotation rafraîchissante et originale sur une idée galvaudée, et dans l'ensemble une très bonne lecture.
date de révision 05/12/2020
Botti Rubidoux

4.5 étoiles! Ce livre est tellement délicieux à tous points de vue. Je ne peux même pas compter combien de fois cela m'a fait sourire ou rire, ou comment cela m'a fait vibrer le cœur. Le lien entre Laurence et Temeraire est incomparable. J'ai hâte de continuer cette série!
date de révision 05/12/2020
Levona Karnopp

Vente Kindle 99c, 29 novembre 2018. Le premier livre dans une version fantastique de la guerre napoléonienne (à l'époque de la régence) par Naomi Novik, l'auteur de Déraciné et Spinning Silver. La torsion ici est que la Grande-Bretagne et la France ont chacune une force aérienne composée d'énormes dragons intelligents et de leurs cavaliers humains. Les dragons sont si grands qu'ils ont un équipage entier en plus de leur cavalier principal; en gros, ils sont comme des vaisseaux navals intelligents, parlants (et parfois intelligents) volant dans les airs. De plus, différents dragons ont différentes astuces et capacités.

Will Laurence est le capitaine du HMS Reliant, un navire de guerre naval, et heureux de sa carrière. Mais lorsqu'ils capturent une frégate française, ils trouvent un prix important: un œuf de dragon non éclos. Ces œufs sont si précieux qu'il ne fait aucun doute que celui qui est choisi par le bébé dragon sera immédiatement mis dans l'armée de l'air du dragon. Donc, lorsque le dragon - une race que personne en Angleterre n'a jamais vue auparavant - éclore, rejette le jeune équipier choisi pour lui et choisit le capitaine Laurence à la place, il est initialement très irrité du changement de carrière forcé, mais résigné à son sort.

L'histoire suit Will et son dragon, Temeraire, alors qu'ils apprennent à s'aimer et à apprendre leur rôle et leurs tactiques dans les combats aériens en Angleterre. C'est une histoire agréable, un peu comme Horatio Hornblower ou Maître et Commandeur, sauf bien sûr avec les dragons. :)

Il y a toute une série ici, mais celle-ci fonctionne très bien comme lecture autonome.
date de révision 05/12/2020
Buckels Martinezortiz

Je suis étonné de voir combien de personnes ont apprécié ce livre. La prémisse est fascinante et extrêmement créative. Et pour cela cela évite une seule étoile. Sinon, les personnages sont fades, il y a un développement de personnage minuscule à proprement parler, et IL N'Y A PAS DE VRAIS CONFLITS. Chaque conflit est commodément lié sans compromis. Ce n'est pas de la fantaisie, c'est un rêve de jour.
De loin, la partie la plus amusante du livre est les conversations entre Laurence (le protagoniste) et Temeraire (le dragon) - amusant à la pure ridicule de sa banalité romantique. Temeraire peut avoir une intelligence qui dépasse les lauréats du prix Nobel, mais il a le quotient émotionnel d'un cacahuète.
Ne lisez ce livre que si vous voulez des peluches saccharines pures.

Laisser un avis pour Dragon de Sa Majesté